lundi 25 septembre 2017

Saint Nicolas de Flüe - Dix Règles de Paix

Nicolas de Flue Paix
Saint Nicolas de Flüe (1417-1487) est fêté le 21 mars dans l'Église universelle et le 25 septembre en Suisse dont il est le saint Patron. Il œuvra magnifiquement à la réconciliation et à la paix entre les hommes. De plus en plus il est aujourd'hui associé à un autre grand artisan de Paix, ermite également : saint Charbel Makhlouf. Les reliques de ces deux grands promoteurs de la Paix ont d'ailleurs été installées le 22 janvier 2017 au Carmel de Develier.

Voici les Dix Règles de Paix rédigées par les étudiants du collège St Joseph des pères capucins, à Batroun au Liban, et inspirées par la Vision de la paix de saint Nicolas de Flue.
  1. Je chasse la haine de mon cœur – chaque jour un peu. Passer de la haine à l’amour. La haine détruit, l’amour construit. 
  2. Je surmonte mon désir de vengeance – chaque jour un peu. Passer de la vengeance à la bienveillance. Le désir de vengeance conduit à la spirale de la violence. 
  3. Je domine ma rage intérieure: - Je compte jusqu’à dix quand j’ai envie de dire un mauvais mot. - Je me retire quand on me fait le poing de la dispute. Passer de la tempête intérieure au calme intérieur. Les tempêtes enragent, le calme apaise. 
  4. J’ouvre les yeux afin de voir le bien dans les autres. L’autre a de la valeur – celle d’être homme. Il mérite mon estime. 
  5. J’ouvre les oreilles pour comprendre comment l’autre pense et se sent.- L’autre a son point de vue des choses, il a ses peurs, ses besoins, son enthousiasme et ses rêves. Il mérite mon respect. 
  6. J’ouvre mon cœur et j’offre à l’autre mon attention et mon empathie. L’autre aspire à un amour sincère. Il mérite ma bienveillance. 
  7. J’ouvre la main et je me tiens auprès de l’autre. L’autre est souvent sans aide. Il mérite mon assistance. 
  8. Dans la dispute, je pense déjà à la réconciliation immédiate. Une discussion tranquille le lendemain (éventuellement en présence d’une troisième personne) nous réunira à nouveau. 
  9. Je prie Dieu tous les jours:«Donne-moi ta paix dans mon cœur!» Car «Dieu est la paix.» 
  10. Je prie Dieu tous les jours:«Aide-moi à accomplir un acte de paix.» Car Dieu sait mieux que moi où et comment je peux offrir la paix.
Et voici l'extrait d'une homélie de saint Jean-Paul II lors de sa visite en Suisse en 1984, célébrant la solennité de saint Nicolas de Flüe :
"Saint Nicolas de Flue nous exhorte à la paix dans le pays et à la paix dans le monde, mais il nous appelle surtout à la paix dans notre propre cœur. Dans le Sermon sur la Montagne, Jésus ne loue pas seulement les pacifiques mais aussi les artisans de paix, ceux qui par l’engagement de tout leur être « font la paix ». La paix doit être construite, élaborée, implorée. Mais une personne qui n’est pas en accord avec elle-même, qui vit un conflit en elle-même ne peut construire aucune paix. Aussi Frère Nicolas alla-t-il jusqu’à la plus haute intime source de paix lorsqu’il écrivit au Conseil bernois : « La paix est pleinement en Dieu car Dieu est la paix. » Dieu dans l’unité des trois personnes est le modèle premier et la source de toute paix ; il nous donne cette paix comme premier don de la Rédemption, comme prémices de la Seigneurie de Dieu sur la Terre, comme don de l’Esprit-Saint : « Le fruit de l’Esprit est charité, joie, paix… fidélité » (Ga 5, 22). « Le royaume de Dieu est justice, paix et joie dans le Saint-Esprit » (Rm 14,17). Nous devons remercier l’Esprit pour sa paix et lui demander qu’il approfondisse en nous son action. Alors, la paix que Dieu produit en nous pourra rayonner du plus intime de nous-mêmes et entraîner les autres. Dans la paix de Jésus, que le monde ne peut donner (cf. Jn 14, 27), nous pouvons devenir nous-mêmes de vrais artisans de paix."