mardi 1 décembre 2020

Teresianum: nouveau Président

Christof Betschart, OCD

La Faculté Pontificale de Théologie spirituelle Teresianum a annoncé le 27 octobre que la Congrégation pour l’Éducation Catholique du Saint-Siège avait nommé comme Président de la dite faculté, le Père Christof Betschart, OCD, pour le triennat 2020-2023. Nous nous unissons à l’ensemble de la Communauté académique pour souhaiter au nouveau Responsable de la Faculté et Institut de Spiritualité Teresianum toutes grâces nécessaires dans l'exercice de cette charge.

Que le Président précédent, le P. Denis Chardonnens, soit également chaleureusement remercié pour tout le travail accompli ces six dernières années. Dans l'action de grâces, confions l'un et l'autre à la prière de la Très Sainte Vierge Marie, Notre-Dame du Mont-Carmel.

lundi 30 novembre 2020

Restrictions sanitaires

Dimanche 6 décembre et mardi 8 décembre (Immaculée Conception), une messe supplémentaire à 8h30


Selon les directives de notre diocèse, le port du masque et le respect de la distance sociale de 1,50 sont obligatoires pour toutes célébrations liturgiques.
Dès lors notre capacité d'accueil est de 18 personnes max. Les enfants sont comptés parmi le nombre de personnes admises, mais pas les frères de la communauté.
Le traçage des participants étant exigé, il est impératif de s'inscrire en ligne, pour les messes de semaine aussi, sur kelmesse.org , ou en cliquant sur l'image de droite.   >>>
Merci d'être à l'heure, car l'inscription n'est pas garantie en cas de retard.
+Que Dieu vous protège et vous bénisse.+

 

dimanche 29 novembre 2020

Homélie du 1er Dimanche de l'Avent

OCD Fribourg
Chers frères et sœurs,
Dieu, dans sa providence, a décidé de nous communiquer ses grâces en tenant compte des temps liturgiques que nous vivons. Vous en avez peut-être déjà fait l’expérience. Durant le temps de Carême, des grâces particulières, de conversion nous sont données. Durant le temps pascal, le Seigneur nous fait anticiper les joies du ciel et de la Résurrection. Quelles sont donc les grâces que le Seigneur souhaite nous accorder au temps de l’Avent ?
Ce sont des grâces de vigilance, d’attente amoureuse, d’espérance. Des grâces par lesquelles nos cœurs se tournent vers le Seigneur qui vient. Il viendra à la fin des temps, au jour de notre mort, il viendra à Noël aussi, sous les traits d’un enfant, il viendra, aujourd’hui même, caché dans l’eucharistie, le pain et le vin consacré, et il vient maintenant, dans nos cœurs, pour y déposer ses grâces et son amour. Comme Jésus nous l’a dit dans l’Évangile, nous sommes appelés à être des portiers pour ouvrir au maître lorsqu’il viendra frapper. Voici que je me tiens à la porte et que je frappe dit le Seigneur. C’est non seulement à la fin des temps et au jour de notre mort, à Noël dans quelques semaines, par sa présence eucharistique dans quelques minutes, mais aussi maintenant, à la seconde même où je vous parle que le Seigneur frappe à la porte de notre cœur, à la porte de ton cœur. Allons-nous lui ouvrir pour qu’il y répande sa grâce ?

mercredi 18 novembre 2020

Saint Raphaël de Saint-Joseph

Raphael Kalinowski, ocd
Prêtre de notre Ordre (1835-1907), fêté le 19 novembre

Polonais, né à Vilnius en Lituanie, Joseph Kalinowski était ingénieur dans l'armée du tsar de Russie. Malgré sa volonté d'abandonner la vie militaire, il prit part à l'insurrection de 1863, qui souleva la Pologne contre le pouvoir tsariste. Ministre de la guerre à Vilnius, il fut arrêté et condamné aux travaux forcés en Sibérie en 1864. Il recouvra la liberté dix ans plus tard et devint, à Paris, le précepteur du prince Auguste Czartoriski. En 1877, à 42 ans, il rejoignit les carmes déchaux en Autriche et fut ordonné prêtre cinq ans plus tard. Il s'adonna avec beaucoup de fruit au ministère de la confession et de la direction spirituelle. Il travailla aussi avec ardeur à l'unité des chrétiens et fit refleurir le Carmel en Pologne. Canonisé par Jean Paul II en 1992.

Oraisons de la messe

Citation :
« Le monde peut me priver de tout, mais il me restera toujours un lieu caché qui lui est inaccessible : la prière ! En elle, on peut recueillir le passé, le présent et l'avenir et les placer sous le signe de l'espérance. Oh Dieu, quel grand trésor tu accordes à ceux qui espèrent en toi. »