lundi 31 mai 2021

Pourquoi je t'aime, ô Marie

Carmes Fribourg
Oh ! je voudrais chanter, Marie, pourquoi je t’aime
Pourquoi ton nom si doux fait tressaillir mon cœur
Et pourquoi la pensée de ta grandeur suprême
Ne saurait à mon âme inspirer de frayeur
Si je te contemplais dans ta sublime gloire
Et surpassant l’éclat de tous les bienheureux
Que je suis ton enfant je ne pourrais le croire
O Marie, devant toi, je baisserais les yeux !…

Il faut pour qu'un enfant puisse chérir sa mère
Qu'elle pleure avec lui, partage ses douleurs
O ma Mère chérie, sur la rive étrangère
Pour m’attirer à toi, que tu versas de pleurs !…
En méditant ta vie dans le saint Évangile
J’ose te regarder et m’approcher de toi
Me croire ton enfant ne m’est pas difficile
Car je te vois mortelle et souffrant comme moi…

dimanche 30 mai 2021

Homélie Dimanche de la Très Sainte Trinité

 Homélie du dimanche de la TS Trinité – 2021 – Année B – Dt 4 – Ps 32 – Ro 8 – Mt 28

Frères et soeurs, au matin de Pâques, les femmes reçoivent l’ordre d’aller auprès des disciples : « allez annoncer à mes frères qu'ils doivent partir pour la Galilée, et là ils me verront » (Mt 28,10). La page qui clôt l’évangile de Matthieu, que nous proclamons ce dimanche, montre l’exécution fidèle de cet ordre : « les onze disciples s’en allèrent en Galilée, à la montagne où Jésus leur avait ordonné de se rendre. Quand ils le virent, ils se prosternèrent… » (v.16). Matthieu insiste donc sur la nécessité de faire mouvement pour rencontrer Jésus ressuscité ; au moment de partir pour le Ciel, Jésus affirme : « Je suis avec vous tous les jours jusqu’à la fin du monde… » (v.20). Où pouvons-nous le voir en ce temps de l’Église, quelle est cette Galilée personnelle où nous avons rendez-vous avec lui ?

Homélie Trinité

Saint Paul nous indique une piste : « tous ceux qui se laissent conduire par l’Esprit de Dieu, ceux-là sont fils de Dieu » (Ro 8,14). C’est l’Esprit Saint qui conduit nos âmes vers la rencontre avec le Christ, et qui nous mène vers ces multiples Galilée où nous pouvons nous prosterner devant le Christ : présence dans l’Eucharistie, dans la Parole, dans le pauvre et le frère, dans notre âme.

Dans la première lecture, le peuple d’Israël était invité à chercher, dans l’histoire de ses ancêtres, les signes de la présence du Seigneur : « Interroge donc les temps anciens qui t’ont précédé… Médite cela en ton coeur : c’est le Seigneur qui est Dieu » (Dt 4).

Ô mon Dieu Trinité que j'adore...

Trinité Roublev
Visage d'Elisabeth
Prières de sainte Élisabeth :
"Le grand acte de la foi est de croire en cet immense amour que Dieu a pour nous" (cf. Le Ciel dans la foi, 20)