jeudi 17 septembre 2020

Saint Albert de Jerusalem

St Albert de Jerusalem
Évêque, augustin, législateur de notre Ordre (1149-1214).
Fêté le 17 septembre.

Italien, chanoine régulier augustin, il devint successivement prieur-général de son institut, évêque de Bobbio, puis de Verceil, sous le pontificat du pape Innocent III.
En 1205, alors que le Sultan commence la reconquête de la Palestine sur les Croisés, Albert, est élu patriarche de Jérusalem et réside à Saint-Jean-d'Acre. Vers 1208, il donne aux ermites du Mont Carmel une règle de vie, remarquable par son élévation spirituelle. Le 14 septembre 1214, durant une procession, il est assassiné à coups de couteau par un prélat qu'il avait déposé pour inconduite.

Oraisons de la messe

mercredi 16 septembre 2020

mardi 15 septembre 2020

Annonces du 15 au 25 septembre 2020

  • Mercredi 16 septembre
    • 19h30, Groupe Jeunes Maranatha
  • Mercredi 23 septembre
    • 12h20 Eucharistie pour les enfants
    • 19h00 Messe festive à l'Eglise des Cordeliers, présidée par le fr. Baptiste, ocd
  • Vendredi 25 septembre, Solennité de Saint Nicolas de Flue
    • 12h20 Messe solennelle
Le groupe carmélitain de Fribourg, va reprendre ses activités, très probablement le mercredi au lieu du mardi. D'autres infos suivront.

dimanche 13 septembre 2020

L'impossible pardon - homélie du 24e dimanche TO A

Crucifixion
L’Évangile de ce jour (Mt 18, 21-35) peut être considéré comme un commentaire de la 5ème béatitude "Heureux les miséricordieux, car ils obtiendront miséricorde." Mais force est de constater que la miséricorde va à l'encontre de notre nature humaine déchue.

Spontanément quand nous subissons une offense, nous avons tendance à garder du ressentiment voire de la rancune. Bien souvent nous sommes confrontés à nos limites, dans notre capacité à pardonner à ceux qui nous offensent ou qui objectivement nous ont fait du mal. Jésus, en nous demandant de pardonner 70 fois 7 fois, nous appelle à ne pas mettre de limites au pardon : à être miséricordieux comme Dieu est miséricordieux. Œuvre impossible sans le secours de la grâce divine. C’est peu de le dire, nous rencontrons la plus grande difficulté et la plus grande réticence à être comme le roi de la parabole qui, saisi de compassion, remit la dette à son serviteur.