mercredi 25 avril 2018

Un film sur Sainte Marie de Jésus Crucifié, Mariam Baouardy

Sainte Marie de Jésus Crucifié, filmCe court métrage retrace la vie de Sainte Marie de Jésus Crucifié, depuis sa naissance en Palestine jusqu'à sa vie religieuse comme Carmélite. Cette belle figure du Carmel nous conduit, à travers sa spiritualité, sur le chemin de la simplicité, de l’humilité et de l’obéissance comme en témoigne sa vie.

Le témoignage de ses supérieures et de ses guides spirituels demeure un apport important pour tous ceux qui s'intéressent de  plus près la vie de cette grande mystique arabe. Analphabète, et poète étonnante qui ne cesse d’élever les âmes vers le créateur.


Carmes déchauxSainte Marie de Jésus Crucifié, vierge de notre Ordre (1846 -1878)

Surnommée la « petite arabe », Mariam Baouardy est née à Abellin, un village de Galilée, près de Nazareth. Elle fut baptisée dans l’Église grecque-catholique melkite. Fiancée de force à 12 ans, son refus lui vaut une blessure mortelle. Guérie miraculeusement, elle devient servante dans des familles à Alexandrie, Jérusalem, Beyrouth; après un court essai infructueux de vie religieuse à Marseille, elle entre comme soeur converse au Carmel de Pau à 21 ans sous le nom de Marie de Jésus Crucifié. Elle participe à la fondation du Carmel de Mangalore (Inde) puis à celui de Bethléem, où son corps repose.

Les nombreux phénomènes "mystiques" qui émaillent sa vie ne doivent pas nous cacher l'essentiel: une merveilleuse humilité, une très grande charité fraternelle, une totale remise de soi entre les mains de l'Esprit Saint. Elle est devenue pour les peuples du Moyen-Orient un signe de réconciliation, d'espérance et de bénédiction.

Sainte Marie de Jésus Crucifié a été béatifiée par saint Jean-Paul II en 1983, et canonisée par le Pape François le 17 mai 2015.

samedi 21 avril 2018

Venue du Pape à Genève 21 juin 2018

Pape Genève (ocd)
Le Saint-Père se rendra à Genève le jeudi 21 juin prochain à l'invitation du Conseil œcuménique des Églises (COE), qui fête cette année son 70ème anniversaire. A l'issue de cette visite, une messe sera célébrée à 17h30 au Centre des Congrès de Palexpo, proche de l'aéroport.

Inscriptions :

Si la célébration est ouverte à tous, il est nécessaire de disposer d'un billet d'entrée gratuit pour y accéder. Ces billets sont distribués via l’évêché aux Unités pastorales et communautés religieuses. Délai d'inscription : 18 mai. La possibilité d’un transport en commun pour les fidèles du décanat de Fribourg est actuellement examinée, nous en saurons davantage à ce sujet prochainement.


Renseignements :

vendredi 20 avril 2018

Session CNV du 19 au 20 juin 2018

CNV Carmes Fribourg
Une session de formation à la médiation, basée sur la CNV (Communication non-violente) animée par Mme Brigitte Kehrer (site web : http://mediationcorner.com) est organisée en notre couvent du 19 au 20 juin 2018 (ou à convenir). Cette session est réservée exclusivement aux prêtres ou religieux.

Pour tout renseignement contacter le frère Joseph.

mercredi 18 avril 2018

La Bienheureuse Marie de l'Incarnation

Mme Acarie Marie de l'Incarnation
Notre Ordre fête le 18 avril 2018 le quatrième centenaire de la mort de la Bienheureuse Marie de l'Incarnation (1566-1618)

Barbe Avrillot, surnommée dans sa jeunesse "la belle Acarie", était l'épouse de Pierre Acarie, un notable Français, membre du parti ligueur. En 1601, elle se fit lire les œuvres de sainte Thérèse puis, avec le concours de plusieurs ecclésiastiques, elle introduisit en France les carmélites déchaussées. Elle accueillit à Paris six carmélites espagnoles, dont Anne de Jésus et Anne de Saint-Barthélemy. Madame Acarie coopéra aussi à la fondation des Carmels de Pontoise, Dijon, Amiens, tout en restant fidèle à ses devoirs d'épouse et de mère.

Veuve en 1613, elle rejoignit les carmélites d'Amiens et prit le nom de Marie de l'Incarnation. Sœur de voile blanc, elle refusa d'être nommée prieure en 1616 et endura l'incompréhension de sa supérieure. Transférée à Pontoise l'année suivante, elle y mourut peu de temps après. Elle est considérée comme la fondatrice du Carmel réformé de France. Béatifiée en 1791.

" Ô mon Dieu très bon, mets en moi l'esprit de charité et de reconnaissance envers toi. Qu'y a-t-il dans le ciel sinon toi et qu'ai-je voulu sur la terre sinon toi ? Tu es le Dieu de mon cœur et la part de mon héritage pour l'éternité. "

LETTRE DU PRÉPOSÉ GÉNÉRAL POUR LE QUATRIÈME CENTENAIRE DE LA MORT DE LA BIENHEUREUSE MARIE DE L'INCARNATION