mercredi 19 juin 2019

Poème eucharistique de ste Thérèse de l'Enfant-Jésus

Introduction PN 25
Dans ce poème eucharistique, liturgique, Thérèse ne laisse pas l'inspiration prendre son vol. C'est une méditation au ton très sobre, axée sur les objets du culte traités comme des mots ou des images de l’Écriture. Dans la dernière strophe seulement, elle laisse éclater amour et enthousiasme. La foi de Thérèse lui fait découvrir le moyen de réaliser ses « désirs »: « Mais je puis... » Elle n'a pas à « envier » la clef du tabernacle, la lampe, la pierre d'autel, les vases sacrés. Elle a, elle "est" incomparablement plus que ces objets inanimés. C'est comme victime, même si le mot n'est pas prononcé, que l'« épouse » s'associe au sacrifice, avec « ravissement ».

Ste Thérèse EJ
Petite Clef, oh je t'envie! Car tu peux ouvrir chaque jour
La prison de l'Eucharistie Où réside le Dieu d'Amour.
Mais je puis, ô quel doux miracle! Par un seul effort de ma foi
Ouvrir aussi le tabernacle M'y cacher près du Divin Roi...

Je voudrais dans le sanctuaire Me consumant près de mon Dieu
Toujours briller avec mystère Comme la Lampe du Saint Lieu....
Oh! bonheur... en moi j'ai des flammes Et je puis gagner chaque jour
A Jésus un grand nombre d'âmes Les embrasant de son amour...


lundi 10 juin 2019

Sainte Marie Mère de l'Église

Marie Mère de l'Église
Mémoire de Sainte Marie Mère de l'Église pour le lundi de Pentecôte

Le pape François a signé le 11 février 2018 le décret pour inscrire au calendrier romain la mémoire de la Bienheureuse Vierge Marie, Mère de l'Église. Cette décision  a pour objectif de développer la “vraie piété mariale“. A partir de cette année, tous les diocèses et les paroisses célébreront donc tous les ans la fête de “la bienheureuse Vierge Marie, Mère de l'Église“, le lundi de la Pentecôte. Cette célébration officielle souligne une caractéristique de la Vierge Marie, qui est à la fois mère du Christ et mère de l'Église.

La célébration de cette mémoire comprendra des lectures propres, en particulier celle de l’Évangile selon saint Jean où le Christ en croix affirme à Marie et Jean: “Femme, voici ton fils“, “Fils, voici ta mère“ (Jn 19, 25-34).

Le Souverain pontife, affirme ce décret, espère que cette mémoire favorisera “la croissance du sens maternel de l’Église“ et une “vraie piété mariale“. Cette célébration, explique aussi le cardinal Robert Sarah, aidera à “nous rappeler que la vie chrétienne, pour croître, doit être ancrée au mystère de la Croix, à l’oblation du Christ dans le banquet eucharistique et à la Vierge offrante, Mère du Rédempteur et de tous les rachetés“.

dimanche 9 juin 2019

Pentecôte 2019 - Prière à l'Esprit-Saint

Prière à l'Esprit-Saint
Prière à l'Esprit-Saint de sainte Marie de Jésus Crucifié :
Esprit Saint inspirez-moi,
Amour de Dieu consumez moi !
Au vrai chemin conduisez-moi ;
Marie, ma Mère, regardez-moi ;
Avec Jésus, bénissez-moi ;
De tout mal, de toute illusion,
De tout danger préservez-moi.
Sainte Marie de Jésus Crucifié (Mariam Baouardy) est une Carmélite, qui participa à la fondation des Carmels de Mangalore en Inde, puis de Bethléem et de Nazareth. Surnommée la "petite Arabe", elle est née le 5 janvier 1846 à Abellin (petit village situé entre Nazareth et le Mont Carmel) et est entrée au Carmel de Pau. Décédée le 26 août 1878 à Bethléem, elle a été canonisée le 17 mai 2015 par le Pape François.

vendredi 7 juin 2019

Bienheureuse Anne de Saint-Bartélemy (1549 – 1626)

Anne de Saint-Bathélémy
Fêtée le 7 juin
Anne de Saint-Bartélemy est une des personnalités les plus attachantes de l'entourage immédiat de Thérèse d'Avila : bergère avant d'être la première sœur converse de la Réforme carmélitaine, confidente, infirmière et secrétaire de la Fondatrice qui mourut dans ses bras. Désignée pour la fondation de Paris en 1604, puis prieure des carmels de Pontoise, Paris et Tours, elle passe en Belgique, et fonde le carmel d'Anvers.

Citations
« Si nous voulons réussir à marcher tout droit vers la perfection que nous cherchons et à laquelle nous sommes appelées, prenons notre Sainte Mère (la Vierge Marie) pour avocate »

 « Où apprendrons-nous cette patience, cette humilité du coeur, où trouverons-nous le chemin pour y parvenir? N'est-ce pas en choisissant le chemin que le Christ nous a enseigné et montré par son exemple, quand Il nous a proposé les vertus de foi, d'espérance et de charité qui nous y font marcher? »

Oraison
Dieu qui relèves les humbles, tu as fait de la bienheureuse Anne de saint-Barthélemy un modèle de patience et de charité; accorde-nous, à sa prière, de vivre selon ton cœur en suivant le Christ et en l'aimant dans nos frères.