vendredi 13 juillet 2018

Sainte Thérèse de Jésus de Los Andes

Carmel
Vierge de notre Ordre (1900-1920), sa fête est célébrée le 13 juillet.
Juanita Fernandez Solar naquit à Santiago du Chili, d'une famille aisée. Éprouvée par la maladie dans son adolescence, elle réussit ses études et excella dans le sport, le chant et la musique. Attirée par le Carmel dès son enfance, elle confia ses pensées dans son "Journal intime" qui rapporte son itinéraire spirituel. Entrée dans l'Ordre à 19 ans pour "souffrir et aimer", Elle mourut du typhus neuf mois plus tard, six jours après sa profession religieuse. Elle laissa une abondante correspondance.
Canonisée par Jean Paul II en 1993.

Extrait de la lettre 121 :
" [...] comme je te l'ai dit souvent, quand j'aime, c'est pour la vie. De plus, une carmélite n'oublie jamais. De sa petite cellule, elle accompagne les âmes qu'elle a aimées dans le monde. On peut la rejeter dans l'oubli, mais elle regarde seulement cette âme qui vaut le sang de son Époux divin."
Extrait de la lettre 40 :
"Comment une âme pourra-t-elle avoir avec une autre une union plus parfaite que celle de Dieu avec la nôtre? L'âme unie à Dieu se divinise de telle manière que ses désirs et ses actes sont conformes à ceux de Jésus-Christ. Y a-t-il dans le monde quelque chose de plus grand que Dieu? Y a-t-il quelque chose de plus grand qu'une âme divinisée? N'est-ce pas la plus sublime grandeur à laquelle l'homme peut aspirer? Il est vrai que nous ne le voyons pas des yeux de notre corps. Mais Dieu se rend visible à nous par la foi. Nous ne Le touchons pas de nos mains, mais nous Le touchons en chacune de ses œuvres."
Extrait de la lettre 147, à sa sœur :
"En regardant ma petite cellule si pauvre, je ne peux que me sentir heureuse d'avoir renoncé à tout le superflu afin de posséder Dieu. Il est ma richesse infinie, ma béatitude, mon ciel. Aime-Le toi aussi, ma petite sœur, afin que tu sois heureuse."
Extrait de la lettre 151 :
"Mon bonheur actuel m'a fait tout oublier. Si vous me voyiez maintenant dans ma pauvre petite cellule où je vis seule dans la journée avec Jésus, vous m'envieriez, car Il est mon bonheur le plus complet."