vendredi 17 novembre 2017

Prière pour des vocations dans l'Odre du Carmel

Notre Dame du Mont CarmelPère Saint,
Tu as donné à l’Église la famille du Carmel
instaurée par Sainte Thérèse
pour qu'elle rende témoignage
à la prière continuelle de ton Fils
et répande dans le monde l'esprit d'oraison.
Accorde-lui dans ta miséricorde,
et par l'intercession de la Vierge Marie,
Reine et Beauté du Carmel,
des vocations saintes
données tout entières
à la mission de Salut de Ton Fils,
Lui qui règne avec Toi et le Saint-Esprit
maintenant et pour les siècles des siècles.
Amen

mardi 7 novembre 2017

Sainte Élisabeth de la Trinité

Sainte Elisabeth de la TrinitéA l'occasion de la canonisation d’Élisabeth de la Trinité le 16 octobre 2016, le préposé général de notre Ordre, le RP Saverio Cannistrà, a rédigé une lettre proposant quelques clés pour relire les écrits d’Élisabeth afin d’en recueillir l’actualité. Voici les principaux chapitres de ce document de 11 pages :
  • Comment unifier notre vie?
  • La misère, lieu béni de la miséricorde
  • L’eucharistie est le Tout de la Trinité qui nous envahit
    • 1) En réalité, nous sommes une humanité de surcroît
    • 2) Devenir des personnes de communion, qui le rayonnent
    • 3) Vivre la souffrance comme une bénédiction
    • 4) Le temps est racheté
    • 5) Vivre « au-dedans » reconnaissants et connectés avec la vie véritable
  • Marie, modèle de l’écoute qui rend féconds
Le grand acte de la foi est de croire en cet immense amour que Dieu a pour nous (cf. Le Ciel dans la foi, 20)


Prières de sainte Élisabeth :

samedi 4 novembre 2017

Bienheureuse Françoise d’Amboise 1427-1485

Bse Françoise d’Amboise Le 4 novembre, l’Église qui est en France fait habituellement mémoire de la Bienheureuse Françoise d’Amboise, duchesse de Bretagne, et introductrice des Moniales carmélites en France. (Cette mémoire est célébrée le 5 novembre dans l'Ordre du Carmel et dans le diocèse de Nantes.)

Née en 1427, Françoise d’Amboise fut élevée à la Cour de Bretagne entre le duc Jean V, grand admirateur de saint Yves et la duchesse Jeanne de France, disciple de saint Vincent Ferrier. Elle y fut mariée au second fils du Duc, Pierre, qui succédera à son frère aîné sur le trône ducal en 1450. A partir de son mariage, Françoise seconda efficacement son mari, l’empêchant notamment de céder aux seigneurs qui le poussaient à augmenter les impôts pesant sur le peuple, le secondant dans la charge du duché et lui inspirant intégralement les « Constitutions de Pierre II » dont l’article 26 instaura en particulier le premier système d’aide judiciaire, lequel fut étendu à la France par le Roi Henri II et perdura jusqu’à l’abolition des privilèges à la suite de la nuit du 4 août. Expliquant toujours que « Religion sans charité n’est que corps sans âme et fontaine sans eau », elle se distingua par l’aide qu’elle apportait aux pauvres. Les générations suivantes s’en souviendront jusqu’à chanter, lors de sa béatification en 1863 : « Ta main leur prodiguait l’aumône, ton cœur leur prodiguait l’amour ».

mercredi 1 novembre 2017

VIDEO Emission KTOtv : Sainte Thérèse de Jésus et le Carmel

A l'occasion des célébrations du Vème centenaire de la naissance de sainte Thérèse d'Ávila, KTOtv présenta une émission enregistrée dans le monastère du Carmel de Louvain-la-Neuve,
en compagnie du supérieur général de notre ordre, le père Saverio Cannistrà et de la prieure du carmel de Louvain-la-Neuve, soeur Yolaine.
Carmes Déchaux
Une rencontre exceptionnelle pour partir à la découverte de la vie, de l'oeuvre et du rayonnement actuel de sainte Thérèse d'Ávila et de l'ordre du Carmel.

vendredi 20 octobre 2017

Le Carmel séculier

Très beau reportage de 10 min., de nos frères et sœurs de la Province de Paris présentant l'Ordre du Carmel Déchaux Séculier (OCDS). Pour en savoir plus sur des laïcs, hommes et femmes d’âges variés, se nourrissant au cœur du monde d'aujourd'hui de la spiritualité du Carmel...

https://www.youtube.com/watch?v=9dsqnEoTwwk



jeudi 19 octobre 2017

"Être Carme aujourd'hui"

Beau reportage de 23 min. tourné il y a quelques années au Couvent des Carmes de Montpellier. Si entretemps la composition de la communauté connut de nombreux changement, le fond de ce reportage reste toujours d'actualité. Entretemps également la chapelle, la sacristie, la porterie et l'hôtellerie ont été entièrement rénovés.

https://www.youtube.com/watch?v=IokSI2oVSPE

mercredi 18 octobre 2017

Belle prière à Marie (de Marina Lehman 1996 - 2015)

Marie, infinie tendresse,
Marina Lehman
Pleine de grâces et de sagesse,
Prends-moi dans tes bras,
Car j'ai vraiment besoin de toi...

Quand je me sens abandonnée,
Sois là pour me consoler,
Quand tous mes efforts semblent vains,
Penche-toi, et tends-moi la main.
Quand je suis pleine de rancœur,
D'un souffle apaise mon cœur,
Quand avancer me terrorise,
Chasse ma peur d'une légère brise,
Quand j'affirme manquer de chance,
Accorde-moi la confiance.

jeudi 12 octobre 2017

Des nouvelles de notre fondation de Lyon...

Carmes Fribourg
La fondation de notre nouvelle implantation à Lyon, sous l'égide de deux anciens du couvent de Fribourg, se déroule très bien.

Depuis le 11 septembre 2017, les frères Carmes de notre Province sont de retour à Lyon. La présence des Carmes à Lyon n'est pas nouvelle, puisqu'à différentes époques du passé nous y avions déjà un couvent. La première fois c'était de 1619 à 1792. Puis en 1859, sur les conseils du Curé d’Ars, le Père Augustin-Marie de Très Saint-Sacrement (Hermann Cohen) y avait restauré la présence carmélitaine masculine, jusqu’aux expulsions de 1901. Ensuite à partir 1946, un groupe de jeunes frères avait séjourné dans la Capitale des Gaules jusqu’à la fermeture de leur maison d’études en 1962. Les Carmes de l'Antique Observance furent aussi présents à Lyon de 1291 à 1792, près de la célèbre Place des Brotteaux. Il ne reste de leur couvent, qu’un pilier aux proportions monumentales (cf. photo).

mardi 10 octobre 2017

Frère Laurent de la Résurrection (1614-1691)

Laurent de la RésurrectionA l'occasion du IV ème centenaire de la naissance du frère Laurent de la Résurrection ("le cuisinier mystique"), notre préposé général a écrit une lettre retraçant sa vie (le 14.9.14). 

Pensées du frère Laurent de la Résurrection


Au milieu de notre travail

Nous devons pendant notre travail et autres actions, même pendant nos lectures et écritures, quoique spirituelles, je dis plus : pendant nos dévotions extérieures et prières vocales, cesser quelque petit moment, le plus souvent même que nous pourrons, pour adorer Dieu au fond de notre cœur, le goûter quoiqu’en passant et comme à la dérobée. Puisque vous n’ignorez pas que Dieu est présent devant vous pendant vos actions, qu’il est au fond et au centre de votre âme, pourquoi donc ne pas cesser au moins de temps en temps vos occupations extérieures, et même vos prières vocales, pour l’adorer intérieurement, le louer, lui demander, lui offrir votre cœur, et le remercier ? Que peut-il y avoir de plus agréable à Dieu que de quitter ainsi, mille et mille fois le jour, toutes les créatures, pour se retirer et l’adorer en son intérieur … pour jouir un seul instant du Créateur ? (MS 9)

Il faut s’appliquer continuellement à ce qu’indifféremment toutes nos actions soient une manière de petits entretiens avec Dieu, pourtant sans étude, mais comme ils viennent de la pureté et simplicité du cœur. (MS 7)

Je retourne ma petite omelette dans la poêle pour l'amour de Dieu. (Il faut) se servir de toutes les œuvres de son état pour l'amour de Dieu et pour entretenir sa présence en nous.

jeudi 5 octobre 2017

Neuvaine à sainte Thérèse d'Avila pour le 15 octobre

Sainte Thérèse d'Avila
Sainte Thérèse de Jésus,
toi qui t’es livrée tout entière au service de l’amour,
enseigne-nous à marcher avec détermination et fidélité
sur le chemin de l’oraison intérieure,
en fixant notre attention sur le Seigneur Dieu Trinité,
toujours présent au plus intime de notre être. 
Consolide en nous le fondement d’une véritable humilité,
d’un détachement renouvelé
et d’un amour fraternel inconditionnel,
à l’école de la Vierge Marie notre Mère. 
Transmets-nous ton ardent amour apostolique pour l’Église.
Que Jésus soit notre joie, notre espérance, notre dynamisme,
source inépuisable de la plus profonde intimité.
Apprends-nous à prier de tout cœur avec toi : 
« Je suis à vous Seigneur, pour vous je suis née,
Que voulez-Vous faire de moi ».  Amen

Appelés à la confiance en la Miséricorde Divine

Avec sainte Thérèse de l’Enfant-Jésus et sainte Faustine


Voici un extrait de la conférence de Mgr Albert-Marie de Monléon, donnée à Lisieux en février 2010, lors du 2ème Congrès national de la Miséricorde, qui évoque l’appel à vivre la confiance en la Miséricorde, à l’école de Sainte Thérèse de l’Enfant Jésus et de Sainte Faustine.

"Le Seigneur a suscité sainte Thérèse de l’Enfant Jésus et sainte Faustine pour faire découvrir, à l’Eglise et au monde des XXe et XXIe siècles, l’abîme de son Amour et de sa Miséricorde envers les hommes.

samedi 30 septembre 2017

Sainte Thérèse, co-patronne des missions...

Thérèse, patronne des missions
Le 14 décembre 1927, le pape Pie XI proclamait sainte Thérèse de Lisieux patronne universelle des pays de missions, à l'égal de saint François-Xavier parti évangéliser une grande partie de l'Asie. Mais comment une personne qui n'a jamais quitté son monastère peut-elle être nommée Patronne des Missions? Il serait donc possible d’être missionnaire sans jamais quitter sa maison?

Dans son récit autobiographique, Sainte Thérèse réfléchit aux joies de libertés nouvelles qu’elle découvrira au paradis. Voici ce qu’elle écrit, sept mois avant sa mort, à un prêtre missionnaire qu’elle porte dans la prière: "Je ne connais pas l'avenir, cependant (...), je vous promets de rester votre petite sœur La-haut. Notre union loin d'être brisée deviendra plus intime, alors il n'y aura plus de clôture, plus de grilles et mon âme pourra voler avec vous dans les lointaines missions. Nos rôles resteront les mêmes, à vous les armes apostoliques, à moi la prière et l'amour... (LT 220).

Un désir ardent pour les âmes


Dès son jeune âge, Sainte Thérèse souhaitait partir en missions. Son grand zèle et son désir ardent d'âmes lui ont été inoculés dès le début. Elle témoigne qu’après la grâce de Noël 1886 le Seigneur «  fit de moi un pêcheur d'âmes, je sentis un grand désir de travailler à la conversion des pécheurs, désir que je n'avais senti aussi vivement... » Quelques mois plus tard elle sera confirmée dans sa vocation.